Accueil

Vous êtes vous déjà poser la question ou l’échange d’alliance durant la célébration d’un mariage est-elle devenue tellement naturelle qu’elle puisse sembler obligatoire ? Découvrez les réponses à travers cet article, eh oui, cette question sera bien abordée.

 

D’où vient l’échange d’alliances de mariage ?

Il s’agit d’abord d’une tradition qui existait depuis les temps antiques. En effet, à cette époque, le symbolisme régnait en maître. Une bague était considérée comme l’expression de ce qui n’a pas de limite compte tenu de sa forme circulaire.

Cette tradition a été reprise par l’église. Cette dernière a contribué à perdurer cette coutume et a permis de le démocratiser un peu partout dans le monde. La signification des échanges des alliances est plus religieuse car elles deviennent des objets sacrés, bénis comme les époux eux-mêmes. Il s’agit d’un rite qui fait partie intégrant de la cérémonie et en droit canonique, cette partie ne peut être sautée. En effet, ce rituel est bel bien obligatoire.

Le caractère obligatoire ou non des alliances de mariage

Au sein de l’église, notamment catholique, il s’agit donc d’un élément même de la célébration. Par contre, ce n’est pas le cas en Droit civil. En dehors du monde de vos traditions propres, rien ne vous oblige à vous passer les alliances lors de votre mariage. Vous pouvez tout aussi bien faire sans.

A contrario, il n’est pas interdit non plus d’en faire l’échange lors d’une cérémonie de mariage civile. C’est une liberté offerte aux deux époux. En ce qui concerne le Maire, seules les conditions de fond et de formes requises par la loi l’intéresseront, à savoir votre capacité à contracter un mariage, la liberté de votre consentement dans cette union (mais non pas qu’il s’agisse d’un mariage forcé), et la présence d’un témoin.

Bref, les alliances de fiançailles ou de mariage n’ont rien d’obligatoire. Il s’agit juste d’une coutume fortement ancrée dans les traditions, synonyme d’engagement ainsi que de fidélité entre les époux.